Neverwinter vs DDO

Nos soluces de jeux

Accueil > Jeux en ligne > Neverwinter > Neverwinter vs DDO

Comparons ces deux MMORPG

Pourquoi ?

Alors que Neverwinter n'était qu'en simple bêta fermée et que je n'y avais pas encore accès, je me suis posé la question : quelles pouvaient être les similitudes entre DDO sur lequel je jouais pas mal et ce futur Neverwinter ?

À l'époque, j'avais lu sur le forum officiel de Neverwinter, un résumé fait par un joueur de la bêta fermée et qui donnait justement les différences et les similitudes entre ces deux jeux en ligne. J'avais trouvé son sujet très intéressant et de surcroit bien écrit et argumenté.

Toutefois, après avoir moi-même joué pendant plusieurs heures à Neverwinter, je dois avouer que je ne suis pas tout à fait d'accord avec les conclusions qu'il apportait. Je me suis donc amusée à faire ma propre liste basée sur mon opinion et mon expérience personnelle. Voyons donc qui sort vainqueur de ce match Neverwinter vs DDO !


Similitudes

Neverwinter (online)

La première qui saute aux yeux : ce sont deux jeux en ligne dans le style jeu de rôle donjons et dragons. Les aventures se situent dans un univers fantastico-médiéval où la technologie n'a pas fait son apparition et où les magies divines et profanes sont monnaies courantes.

On y retrouve également les mêmes buts : créer un personnage, lui faire vivre des aventures en arpentant donjons ou régions extérieures remplies de monstres, lui faire gagner de l'expérience, le faire monter de niveau, lui fournir le meilleur équipement qui soit pour lui faciliter les aventures, etc.

Bref, on retrouve dans ces deux jeux en ligne les ingrédients classiques qui font la base de ce type de jeu et jusque-là, nous sommes donc vraiment dans des MMORPG tel qu'on l'entend habituellement.

Une autre similitude concerne le modèle économique. Ces deux jeux en ligne utilisent le F2P soit Free To Play, ce qui signifie que vous pouvez jouer gratuitement sans débourser un centime. Afin de faire vivre les sociétés qui développent les jeux, un magasin proposant diverses babioles est disponible avec cette fois un paiement en argent réel. Cela n'est pas choquant, car tout travail mérite rétribution. Qui accepterait de travailler gratuitement ? Peu de gens, je pense ! Jouer gratuitement à un jeu est donc un avantage certain pour tous ceux qui n'ont pas beaucoup d'argent.

Passons maintenant aux différences, car elles sont nombreuses quand on se plonge dans les détails.

Différences concernant les aventures

Quand je parlais de détails, je pensais à certaines choses que je décrirais plus tard dans cet article, car la différence concernant la gestion des aventures entre Neverwinter et DDO est de taille.

En effet, dans DDO, il y a une base d'aventures totalement gratuites, puis des kits d'aventures à acheter si vous souhaitez développer un peu votre personnage et jouer plus longtemps. Même s'il y a pas mal de quêtes gratuites, si vous souhaitez monter votre personnage à haut niveau, l'achat de packs d'aventures est quasiment obligatoire.

Neverwinter (online)

Et même si vous achetez certains packs, le nombre d'aventures est limité à ce qu'a développé la société éditrice de DDO. Il y a donc de très fortes chances pour qu'au bout d'un moment, vous finissiez par faire et refaire les mêmes quêtes à de nombreuses reprises. Il faut avouer que cela finit par manquer de souffle.

Neverwinter a eu dès le départ une politique totalement différente sur le sujet, tout d'abord en proposant toutes les quêtes totalement gratuites. En effet, vous ne débourserez pas d'argent pour acheter une aventure. Vous êtes libre de jouer à tout ce qui vous est proposé et cela sans débourser un centime.

Oubliez les quêtes (de base) à réaliser trois fois de suite, ici, il y en a suffisamment pour ne jamais refaire une quête (de base) une seconde fois, et pour cause, il y a la Foundry. Cet outil est proposé aux joueurs dès que leur personnage atteint le niveau 15 et permet aux plus créatifs de créer leurs propres donjons et de les proposer aux autres joueurs. Au bout de seulement quelques jours de bêta ouverte, le nombre de quêtes proposées dans la foundry était déjà très impressionnant.

A ce stade, on peut presque considérer que la durée de vie de Neverwinter est proche de l'infinie ! Il y aura toujours quelqu'un pour créer de nouvelles aventures et en plus, elles sont jouables gratuitement ! Cet aspect est totalement en faveur de Neverwinter et le rend particulièrement attractif.

Un petit bémol tout de même. Quand je dis qu'il n'est pas nécessaire de refaire une même quête plusieurs fois, je parle des quêtes de base qui sont là pour monter de niveau. Lorsque votre personnage atteint le niveau 60, qui est le niveau maximum du jeu, vous allez devoir faire tout un tas de quêtes à de nombreuses reprises. Ce sont des quêtes journalières répétitives, mais qui vous permettent de gagner des bonus, des objets spéciaux ou même de déclencher l'accès à une autre section du jeu.


Neverwinter (online)

Différences sur les régions externes

Ce que j'appelle régions externes, ce sont ces cartes où vous devez casser du monstre. Sur DDO, vous êtes seul ou bien vous faites partie d'un groupe restreint pour parcourir ces régions sauvages.

En général, vous avez un nombre de monstres d'un type donné à tuer, qui peut parfois devenir un peu n'importe quoi (3.000 morts-vivants + 3.000 gnolls, etc.), des rencontres rares à faire (un boss qui apparait de façon aléatoire à un endroit donné) et des endroits particuliers de la carte à découvrir.

Dans ces régions ne règne que la baston, sans aucune échoppe, mais avec l'accès à certains donjons. Pour atteindre les objectifs donnés, il vous faudra donc parcourir ces régions sauvages à de très nombreuses reprises pour finalement finir par souffrir de lassitude.

Là encore, la gestion de ces régions dans Neverwinter est totalement différente. Tout d'abord, elles ressemblent plus à des quartiers de ville un peu particuliers qu'à une véritable région sauvage. En effet, on y retrouve des échoppes, des lieux de repos, des PNJ qui vous donnent des missions et surtout, les personnages des autres joueurs qui sont présents et peuvent parfois vous aider ou vous soigner lors d'un combat difficile. Il est toujours très sympathique d'avoir un prêtre qui passe par là et vous redonne des points de vie, comme ça, juste parce qu'il a vu que vous en aviez besoin. Qui a dit qu'il n'y avait pas de solidarité entre les joueurs ?

Neverwinter (online)

Neverwinter ne vous demande pas de tuer 3.000 orcs. Certaines missions vous demandent de tuer un certain nombre de monstres d'un type particulier, mais de ce que j'ai pu voir pour le moment, il s'agit à chaque fois d'un nombre parfaitement raisonnable.

L'histoire colle également à ces quartiers particuliers. Une bataille entre les gardes de la vie et les envahisseurs y fait rage et on vous demande d'aider grâce à quelques séries de missions qui se font parfois en extérieur, mais également parfois dans des donjons.

Bref, on a affaire ici à une vision totalement différente entre les deux jeux et de mon point de vue Neverwinter en sort encore une fois gagnant.

Différences dans la qualité des graphismes

Avant de commencer à jouer moi-même, j'avais lu plusieurs critiques faites par des joueurs de bêta fermée. La plupart d'entre eux affirmaient que les graphismes de Neverwinter n'avaient rien d'exceptionnel. Certains disaient même qu'ils étaient déçus que, pour un jeu si récent, la qualité des graphismes soit si pauvre. Certains disaient encore qu'il y avait peu de différence entre DDO et Neverwinter sur ce point précis de la qualité graphique.

Du coup, je m'attendais à voir un DDO bis en jouant à ce Neverwinter. Quelle n'a pas été ma surprise ! Autant les graphismes de DDO commencent effectivement à dater sérieusement, autant Neverwinter est particulièrement beau !

Neverwinter (online)

J'ai totalement été bluffée par l'univers de la ville principale. Les bâtiments sont magnifiques et très variés. La ville en elle-même est plus grande qu'un des quartiers de DDO, ce qui fait que j'ai même eu du mal à m'y retrouver au début.

A l'intérieur des donjons, j'ai été très impressionnée par la diversité des décors, m'arrêtant parfois pour simplement regarder autour de moi... et prendre des photos ! Oui, si vous voyez dans le jeu une voleuse qui s'arrête soudainement pour prendre un photo, eh bien, c'est moi !

Si vous souhaitez vous faire votre propre opinion sur le sujet des graphismes, regardez déjà les différentes illustrations que j'ai ajoutées dans cet article. Elles proviennent toutes des photos que j'ai prises dans le jeu, sans aucune retouche particulière, à part bien sûr le redimensionnement.

Puisque j'en suis à parler de l'univers graphique, je vais également enchainer un peu avec l'univers sonore. Certaines musiques de DDO sont sympathiques, mais je dois avouer que celles de Neverwinter sont bien meilleures. C'est très simple, il m'arrive de les fredonner quand je me balade en ville notamment. Donc, si vous croisez une voleuse qui fredonne tout en prenant des photos, c'est moi ! Une vraie touriste !

Création de personnages et montée de niveau

Bon là, je dois l'avouer, c'est le gros point faible de Neverwinter. Étant une joueuse de jeu de rôle entre amis depuis... heu... longtemps, ce que j'apprécie c'est de développer mon personnage, de l'orienter vers telle ou telle branche lors des montées de niveau, bref de le personnaliser pour qu'il corresponde au mieux à mes besoins. DDO m'offre cette possibilité, pas Neverwinter.

Tout d'abord, j'ai trouvé les classes de personnages un peu déroutantes. Je suis une habituée des règles de Donjons et Dragons, donc je maitrise bien les classes classiques. DDO propose les classes que tout le monde connait, Neverwinter propose des classes différentes et en plus petit nombre. Oubliez les classes de paladins ou de moines par exemple, nous n'avons que deux types de guerriers : guerrier offensif ou guerrier défensif. Je trouve cela un poil frustrant. Malgré tout, il est prénu que de nouvelles classes voient le jour au fil du temps.

Neverwinter (online)

Ce qui est encore plus frustrant, c'est la montée des personnages. Dans DDO, je peux passer de longues minutes à choisir où mettre les points dans les caractéristiques et les compétences ou à choisir un don. Dans Neverwinter, les choix sont limités et lors des premières montées de niveau, vous n'avez même rien à faire du tout. Cela m'a beaucoup déçue, car je m'attendais à pouvoir orienter mon personnage comme je l'entendais.

Tout ce que j'espère c'est qu'à l'avenir le développement du jeu mette plus l'accent sur la gestion de ces montées de niveau. Neverwinter en sortirait réellement gagnant.

Dynamique du jeu

DDO ne propose que peu d'évènements. En général, ils se font à certaines périodes de l'année où le jeu propose d'aller casser du monstre pour gagner des objets spéciaux inaccessibles le reste de l'année, même sur le store.

J'ai participé à plusieurs de ces évènements. Ils sont amusants pendant un temps, mais deviennent vite répétitifs, voire même soulants ! Le seul intérêt réside dans le fait qu'il est possible d'obtenir des objets vraiment sympathiques pour votre personnage. Cela motive donc à participer.

Le reste du temps DDO suit sa petite routine et il se passe assez peu de choses exceptionnelles. Neverwinter propose là encore quelque chose d'amusant et qui dynamise fortement le jeu.

Neverwinter (online)

Des mini évènements sont proposés quasiment en permanence et affichés en haut à gauche de l'écran (voir la photo ci-contre). En y participant au bon moment, votre personnage gagnera expérience, diamants astraux ou autre.

Il m'est arrivé à plusieurs reprises de différer une action pour la faire au moment du mini évènement. Il m'est également arrivé de chercher à accomplir un mini évènement que je n'avais pas prévu et donc d'orienter mon jeu en fonction.

Même si je pense qu'après de longues heures de jeu il est possible qu'on n'y fasse plus beaucoup attention, je pense tout de même que cela apporte un plus non négligeable au jeu en brisant une certaine monotonie.


Quantité d'options possibles

Après moins d'une semaine de jeu, je suis loin d'avoir fait le tour de toutes les possibilités de Neverwinter. J'ai à peine effleuré les professions, je viens juste de me plonger dans le système des diamants astraux et je n'ai pas encore regardé la Foundry.

J'ai la forte impression qu'il va me falloir encore de longues heures de jeu avant de faire le tour de tout ce que Neverwinter a à offrir. Encore une fois, cela penche en sa faveur. Si je dois faire un bilan provisoire du duel Neverwinter VS DDO, pour le moment, Neverwinter est le grand gagnant et de très loin !

J'écris ces lignes le 13 mai 2013 et le jeu est encore en bêta. Il est donc plus que jeune et d'après ce que j'ai pu voir, il possède un avenir particulièrement intéressant, surtout si on le compare à DDO qui a déjà quelques années derrière lui et qui finalement n'évolue pas beaucoup.

Je me rends compte qu'il y a encore des choses que je n'ai pas mis dans cet article, comme la gestion des compagnons, les barres d'action, les jeux en groupe ou les escarmouches/raid. Cela fait parti de ces petits détails où parfois DDO est meilleur, mais où parfois c'est Neverwinter.

Pour conclure définitivement cet article qui commence à être fort long (et si vous l'avez lu en entier, je vous en remercie !), je déclare que le gagnant du match Neverwinter VS DDO est... Neverwinter ! Longue vie au jeu !

Vlana.

retour haut de page