JeuDecouvre Neverwinter Nights

Assassin's Creed Origins - Limited Edition - Exclusif Amazon (Ubisoft)
Sortie le 27-10-2017
pour : Playstation 4
Actuellement sur Amazon à partir de :
EUR 59,99

Accueil > Jeu Vidéo > JeuDecouvre Neverwinter Nights

Par les créateurs de Baldur

Neverwinter Nights

Article écrit par le 17 Avril 2013

En tant qu'énorme et inconditionnelle fan de la série des Baldur's Gate, je dois avouer qu'apprendre que cette série n'aurait pas de suite a laissé un énorme vide chez moi !

J'en profite pour faire un aparté au sujet de la suite de Baldur. Vous allez me dire que cela fait 10 ans qu'on entend dire qu'il va y avoir un Baldur 3 ! C'est vrai, mais cela fait 10 ans qu'on ne voit rien venir. Alors côté espoir, je laisse tomber, même si à l'heure où j'écris ces lignes (avril 2013), les deux premiers Baldur ont été repris par une autre société (Overhaul Games/Beamdog) avec peut-être la volonté de faire un hypothétique BG3 !

Bref, tout ça pour dire que j'attendais beaucoup de Neverwinter Nights qui était présenté à l'époque comme la suite logique de Baldur. Pas au niveau de l'histoire qui n'a rien à voir, mais plutôt au niveau de l'intérêt du jeu, de son scénario et également des progrès graphiques. Bref, un Baldur's Gate encore meilleur que Baldur's Gate !

Il ne faut pas oublier que les créateurs de Neverwinter Nights sont les mêmes que ceux de Baldur. On pouvait donc s'attendre à quelque chose de génial. Concernant mes attentes personnelles, je l'avoue, j'ai peut-être mis la barre un peu trop haut.

Une première mission sous forme de tutoriel

Dans Neverwinter Nights, la création du personnage demeure assez classique. On y retrouve les caractéristiques habituelles : force, dextérité, constitution, intelligence, sagesse et charisme. Les classes des personnages sont également les habituelles du style Donjons et Dragons. Un joueur de jeu de rôle retrouvera très rapidement ses marques.

Neverwinter Nights : personnages

Une fois votre personnage créé, le jeu va vous plonger dans le monde des Royaumes oubliés et proposer une première mission qui va également servir de tutoriel.

Contrairement à Baldur, Neverwinter Nights est un jeu vidéo en 3D. Ce qui signifie qu'il est possible de tourner la caméra tout à loisir, de faire des zooms avant et des zooms arrière. Le tutoriel apprendra au joueur à maitriser tout cela.

La suite du tutoriel permet l'apprentissage du combat et la gestion de son personnage. Il n'y a rien de bien difficile là-dedans et toute cette phase permet au joueur d'apprendre les différentes options qui sont à sa disposition : un passage obligé qui facilite la prise en main du jeu.

Début de l'histoire de Neverwinter

A la fin du tutoriel, vous plongez enfin dans le coeur du scénario avec les problèmes de la ville de Padhiver (Neverwinter en anglais). On va vous donner des missions à réaliser qui vous feront progresser dans l'histoire. Jusque-là, le système est assez classique et le scénario se révèle suffisamment intéressant pour qu'on s'y accroche.

C'est au moment de commencer à choisir les compagnons qui vont aider mon personnage principal à réaliser les quêtes de Neverwinter qu'est venue ma toute première déception. En effet, contrairement à Baldur, où il était possible de se faire une vraie équipe digne de ce nom avec six personnages en tout, Neverwinter Night ne permet de prendre qu'un seul PNJ avec soi.

Fini les combats stratégiques où chaque personnage agit en fonction de sa classe et où en combinant leurs habilités on réussit à vaincre ses ennemis. Avec Neverwinter Nights, la vraie stratégie consiste à choisir le bon PNJ qui aidera le personnage principal à accomplir une mission donnée. En gros, il est possible, et parfois même nécessaire, de changer de PNJ à chaque mission.

Vous allez dans un donjon avec des pièges ? Prenez un voleur. Vous allez dans une section avec beaucoup de combats ? Prenez un barbare, et ainsi de suite.

Moi qui aime bien établir des relations durables, j'ai été tout de suite très frustrée par ce système de jeu. D'autant plus que ces différents PNJ vous proposent des missions personnelles en accord avec leur passé... car ils ont tous un passé et des choses à vous raconter sur eux.

Neverwinter Nights : combat

Là, on retrouve un peu le souffle de Baldur's gate 2, avec les relations entre votre personnage et les PNJ, ainsi que les missions qu'ils peuvent donner quand ils commencent à mieux se connaitre. C'est bien, sauf qu'il manque une chose, une vraie équipe digne de ce nom, sans parler des relations inter-PNJ qui ont rendu BG2 totalement unique dans le monde des jeux de rôle sur ordinateur.

Autre point négatif sur les PNJ, j'ai eu de gros soucis avec l'IA. Les compagnons n'hésitaient pas à partir au combat au corps à corps même quand leur classe était plutôt celle de lanceurs de sorts. Au lieu d'aider et de faciliter les combats, certains devenaient des fardeaux supplémentaires qu'il fallait surveiller en permanence. Je n'avais jamais connu de tels soucis avec la série des Baldur.

Le scénario de Neverwinter Nights

Malgré ces désagréments, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé le scénario du jeu. Il est sombre, prenant et le destin du personnage de la paladine pour laquelle vous travaillez est à la fois tragique et passionnant. On a vraiment envie de l'aider et de lui éviter son terrible destin... sauf qu'à ma connaissance, ce n'est pas possible !

Malgré tout, je n'ai pas pu tester Neverwinter Nights en entier ! Eh bien non ! Empêtrée dans une série de bugs, j'ai du abandonner ma partie, car incapable de terminer plusieurs quêtes, dont une essentielle au scénario. Une autre couche de frustration s'est ajoutée et je n'ai pas eu le courage de redémarrer une nouvelle partie, en espérant la disparition miraculeuse de ces bugs.

Un éditeur de scénario

Avant de clore cet article, il est indispensable que je vous parle d'Aurora, l'éditeur de scénario de Neverwinter Nights. Voici une sacrée bonne idée de la part des développeurs ! Mettre à la disposition des joueurs un outil qui permet de créer ses propres scénarios et ses propres donjons ? Pourquoi d'autres ne l'ont pas fait ? C'est excellent !

Je dois avouer que j'avais commencé à m'y intéresser de très près. J'avais lu quelques tutoriels sur le sujet et si j'avais eu plus de temps à ma disposition, nul doute que je n'aurais pas hésité à créer mes propres scénarios.

Il faut quand même savoir qu'Aurora n'est pas si simple que cela à utiliser. Il faut vraiment s'y plonger sérieusement et donc avoir du temps à y consacrer. Malgré tout, c'est un outil qui permet de donner une durée de vie au jeu relativement impressionnante.

Pour finir, au moment où j'écris ces lignes (Avril 2013), un Neverwinter Online est prévu. Un module appelé The Foundry est également planifié. Ce module permettra aux joueurs de créer leurs propres donjons et de les proposer aux autres joueurs. Là aussi, je trouve l'idée excellente : ce jeu en ligne devrait s'enrichir très rapidement d'une multitude de donjons originaux. Bien sûr, il faudra trier un peu, car il y aura probablement beaucoup de déchets, mais il semblerait qu'un système de notation soit prévu.

Personnellement, je surveille l'arrivée de ce Neverwinter en ligne avec intérêt et j'ai déjà prévu d'écrire au moins un article sur le sujet !

En attendant, bon jeu !
Vlana.

Note de JeuDecouvre : 5 / 10

retour haut de page