JeuDecouvre DDO

Call of Duty : World War II + Skin d'arme Zombie exclusif Amazon (ACTIVISION)
Sortie le 03-11-2017
Genre : fps
pour : Playstation 4
Actuellement sur Amazon à partir de :
EUR 59,99

Accueil > Jeu en ligne > JeuDecouvre DDO

L'ancêtre des jeux de rôles en version online

Dungeons and Dragons Online

Article écrit par le 20 Février 2013

Donjons et dragons, cet ancêtre des jeux de rôle est également l'un des plus connus de son espèce. Pour les fans inconditionnels de D&D, un jeu en ligne est disponible sur une base totalement gratuite, ce que les anglophones appellent le F2P (Free to play).

Installation

Deux solutions s'offrent à vous : acheter le jeu de façon classique et l'installer sur votre ordinateur ou bien le télécharger à partir du serveur de DDO.

Attention ! Si vous optez pour le téléchargement, sachez que votre patience va être mise à rude l'épreuve. En effet, il faut prévoir une bonne demi-journée rien que pour le téléchargement de base du jeu et encore quelques heures supplémentaires pour les mises à jour.

Si vous ne souhaitez pas investir un seul centime dans le jeu, vous n'aurez pas d'autres choix que de passer par cette très longue installation. Il faut juste le savoir et prendre sur soi.

Choisir son serveur DDO

Une fois DDO correctement installé, le joueur accède au choix du serveur sur lequel il va jouer. Il existe actuellement (février 2013), huit serveurs : Orien, Thelanis, Khyber, Argonessen, Wayfinder, Ghallanda, Sarlona et Cannith.

En réalité, un neuvième serveur existe sauf qu'il n'est pas accessible à tous. En effet, les VIP de DDO ont l'avantage de pouvoir se connecter à un serveur spécial bêta-test : les VIP étant des joueurs qui payent un abonnement tous les mois pour jouer.

Une fois le choix du serveur de DDO effectué, il est temps de créer son personnage. On peut en créer deux gratuitement par serveur : soit 16 personnages en tout sur les huit serveurs existants.

DDO : création d'un personnage

Personnaliser votre personnage

On commence par choisir le sexe de son personnage, puis son type : mélee, lanceur de sort, spécialiste. Les classes qui correspondent à mélée sont guerrier, barbare, paladin et moine (ce dernier est payant). Dans les lanceurs de sort, on trouve ensorceleur, prêtre, magicien, élu divin (payant) et druide (payant). Finalement, dans la rubrique spécialiste, se trouvent le rôdeur, le roublard, le barde et l'artificier (payant).

Une fois la classe sélectionnée, choisissez la voie du personnage. En effet, on peut pousser la spécialisation en sélectionnant des aptitudes particulières. Par exemple pour un roublard, il est possible d'être sombre lame, maître mécanicien ou voleur acrobate. Il y a également la possibilité de ne pas choisir ce qui est proposé, mais de customiser la spécialité du personnage.

DDO : dans un donjon

L'option suivante est la race. Les races gratuites sont : humain, elfe, halfling et nain. Les races payantes sont : warforged, demi-elfe, drow et demi-orc.

Après cela, c'est le moment tant attendu de définir l'aspect du personnage. Choisissez la coiffure ainsi que la couleur des cheveux, la forme des sourcils, la forme des yeux et leur couleur, la forme du nez, celle des lèvres, puis les détails du visage et la couleur de la peau.

Dans DDO, ne vous attendez pas à pousser la personnalisation de l'apparence très loin. Même s'il existe tout un panel possible d'options, ne pensez pas être capable de créer un personnage totalement unique, il n'existe pas assez d'options pour cela.

Le tutoriel de DDO

Une fois le personnage créé, le joueur a droit à un tutoriel qui va lui apprendre à s'équiper, à mouvoir son aventurier dans ce monde virtuel, ainsi qu'à se battre. Le tutoriel donne également quelques informations sur l'île où le joueur commence l'aventure. Ces bases permettent de se familiariser tranquillement avec le jeu.

À la fin du tutoriel, un petit cadeau de la part des PNJ permet au personnage de recevoir un équipement minimum qui lui permet de démarrer. Puis, il sera directement envoyé dans le village de Korthos là où se retrouvent tous les nouveaux joueurs de DDO.

Premières quêtes de DDO et niveau de difficulté

Dans le village, il faut commencer par parler avec les différents PNJ (personnages non joueur). Ils expliquent qu'ils ont des soucis avec un dragon. Pas d'inquiétude, on ne vous demandera pas de vous occuper du dragon alors que vous n'êtes que niveau 1 !

DDO : en ville

C'est le moment de commencer les quêtes qui vous sont proposées et c'est pour moi, le moment de vous expliquer comment fonctionnent les niveaux de chaque donjon.

Chaque donjon peut se faire sur 4 niveaux de difficulté : casual, normal, difficile et élite. Il existe également un mode solo pour certains donjons, ainsi qu'un mode épique, celui-ci également réservé à certains donjons.

Pour bien comprendre les niveaux de difficulté, je vais prendre l'exemple d'une quête niveau 2 en mode normal. Cette quête est donc réalisable par un aventurier de niveau 2. En la faisant en mode casual, on baisse la difficulté de moitié. Le donjon sera plus simple à faire, mais le personnage récupérera moins de points d'expérience et moins d'objets intéressants.

Faire cette même quête en mode difficile rajoute 1 niveau, ce qui équivaudra au final à faire un donjon de niveau 3 ! Faire la quête en mode élite rajoute deux niveaux, ce qui équivaut à faire un donjon niveau 4.

Faire les quêtes plusieurs fois

Sachez que dans DDO, il est possible de faire et refaire les quêtes autant de fois que désiré. Par contre, pour recevoir un maximum de point d'expérience, il vaut mieux les refaire à des niveaux de difficulté différents.

DDO : en ville

Typiquement, si vous souhaitez jouer gratuitement le plus longtemps possible, il sera quasiment nécessaire de réaliser les quêtes gratuites au moins trois fois : une fois en mode normal, une fois en difficile et une fois en élite.

Pourquoi ? Tout simplement parce que plus un aventurier monte de niveau et moins il a de quêtes gratuites à sa disposition. Si vous essayez de préserver un peu votre pouvoir d'achat en déboursant un minimum d'argent dans DDO, il faudra alors faire les donjons à plusieurs reprises pour glaner un maximum de point d'expérience.

A savoir également : si votre personnage de niveau 5 fait une quête de niveau 2 en mode normal, il gagnera moins d'expérience. Mieux vaut essayer de réaliser les quêtes qui sont quasiment au même niveau que celui du personnage.

Pour gagner un maximum de points d'expérience, il faut donc utiliser la méthode suivante :
- un personnage niveau 1 fait toutes les quêtes niveau 1 en mode normal.
- un personnage niveau 2 fait toutes les quêtes niveau 2 en mode normal et refait les quêtes niveau 1 en mode difficile.
- un personnage niveau 3 fait toutes les quêtes niveau 3 en mode normal, refait les quêtes niveau 2 en mode difficile et les quêtes niveau 1 en mode élite, et ainsi de suite.

C'est un peu lassant, je l'accorde et à moins d'être fanatique du jeu et d'adorer faire les quêtes à de nombreuses reprises, la seule option pour jouer à plus haut niveau consiste à s'acheter des packs de quêtes supplémentaires. Rassurez-vous, certaines sont peu chères et de très bonnes qualités. Il faut par contre se renseigner, via des forums par exemple, pour être sûr de bien choisir son ou ses packs d'aventures, car certaines ne valent franchement pas le coup.

Points de faveur dans DDO

En plus des habituels points d'expérience présents dans presque tous les jeux de rôle, il existe un système de points de faveur. Bien gérés ils permettent de débloquer des objets et même de payer des quêtes sans utiliser sa carte bleue !

En effet, réaliser une quête fait gagner un système de points de faveur. Ces points sont attribués parmi les factions (ou maisons) présentes dans le monde de DDO. Réaliser une quête signifie travailler pour une des maisons. Réussir la quête permet de gagner un certain nombre de points de faveur pour cette maison.

En atteignant une certaine somme de points, une maison peut accorder de petits cadeaux à un aventurier. Par exemple, on peut gagner un sac supplémentaire dans son équipement, débloquer la race drow pour créer un autre personnage ou bien d'autres choses du même genre.

En plus de ces faveurs par maison, un aventurier possède un total général de point de faveur qui donne un certain nombre de points turbine à chaque fois que l'on dépasse un palier. Le point turbine est l'argent avec lequel on achète quêtes payantes ou objets spéciaux. Ceux qui se débrouillent bien peuvent utiliser ce système pour acheter des quêtes sans sortir leur carte bleue. Il existe une méthode pour cela que les anglophones appellent le Favor Farming, soit la récolte des points de faveur.

DDO : taverne

Cette méthode assez contraignante nécessite de créer des personnages sur les six serveurs de DDO, puis de faire les quêtes de début de jeu en mode normale, difficile et élite. Autant dire qu'il faut être particulièrement acharné pour arriver à trouver le temps et la patience de le faire ! Malgré tout, certains y arrivent et peuvent s'acheter des kits gratuitement si je puis dire !

L'artisanat

Au lieu de m'appesantir sur ce sujet, je vais maintenant passer à un autre aspect du jeu : l'artisanat dans DDO. C'est presque un jeu en soi ! Je dois avouer que personnellement je peux y passer des heures !

L'artisanat permet de créer ses propres objets, armes et armures. Pour cela, plusieurs choses sont nécessaires : des essences particulières, des objets et bien sûr de l'expérience en artisanat. Plus un aventurier s'entraine, plus il gagne de points en artisanat et plus il sera en mesure de créer de puissants objets.

Pour vraiment faire des objets intéressants, il faut s'y plonger presque sérieusement. Impossible de créer quelque chose d'intéressant si on ne s'intéresse pas de près au mécanisme de la chose.

Vous devrez apprendre à utiliser les essences et à mixer les propriétés correctement sous peine de ne pas pouvoir réaliser ce que vous souhaitez. Croyez-moi, ce n'est pas si facile que ça !

Pour aider vos expérimentations, il existe un site anglais qui explique quelles sont les possibilités d'un objet et quel type d'essence se révèle nécessaire. Je m'y réfère quasi systématiquement lorsque je fais de l'artisanat dans DDO.

Jouer en groupe

Je vais finir cet article en parlant d'un aspect essentiel du jeu : le jeu en groupe.

DDO : groupe dans une taverne

Si au tout début de DDO, il est possible de faire tous les donjons en solo, sachez qu'au bout d'un moment, cela deviendra très dur, voire quasi impossible.

Bien sûr, on peut embaucher un mercenaire qui suivra votre aventurier dans sa quête et l'aidera à rester en vie. Ces mercenaires sont gérés en automatique par une IA très basique. Il ne faut donc pas s'attendre à des miracles, mais plutôt à des comportements illogiques, voire agaçants ! Il n'y a rien qui m'énerve le plus que quand mon mercenaire fonce sur un ennemi pour le combattre alors que je lui ai ordonné de rester en arrière.

En conclusion, rien de tel qu'un véritable autre joueur pour partir à l'aventure. On peut former un groupe en allant jusqu'à six aventuriers maximum, mercenaires inclus !

Nous avons formé entre amis un petit groupe dont vous voyez la photo ci-dessus. Nous avons une voleuse elfe, un rôdeur humain et une paladine humaine également. Ces trois personnages partent en donjon ensemble avec chacun un mercenaire. Non seulement les donjons sont plus faciles, mais ils sont également plus agréables et amusants.

Toujours dans le style jouons ensemble, dans DDO on peut créer sa guilde. Cette guilde gagnera en expérience en fonction des actions de chaque joueur la composant. A un certain niveau, on peut s'acheter un dirigeable et le meubler !

D'ailleurs à ce sujet, si vous vous inscrivez sur le serveur Orien de DDO, demandez donc à Nadioska de faire partie de notre petite guilde les compagnons du destin, vous y serez les bienvenues !


Vlana.

Note de JeuDecouvre : 7 / 10

retour haut de page